Ana HERRERA

Ana HERRERA est diplômée en Philologie Hispanique et titulaire d’un diplôme d’enseignement. Elle a été Professeure de Langue et de Littérature espagnole. Elle a organisé des activités d’écriture, de poésie, de théâtre, de presse scolaire, de lecture de textes et a participé à des projets d’innovation éducative. Elle donne des conférences et organise des rencontres poétiques. Elle a été secrétaire de la Fédération Provinciale des Associations de Femmes de Malaga. Dans le domaine de la recherche, elle a publié avec la Délégation Provinciale de l’Éducation et des Sciences de Malaga (Hidalgos et Femmes de la Mancha quatre cents ans après) et avec l’Association des Études Historiques sur la Femme de l’Université de Malaga, suite à sa participation à des symposiums et congrès (Maria Teresa de Léon, la grande oubliée et Femmes dans l’histoire). Elle est coauteure dans divers collectifs littéraires (Firmana, Alas, Indocentes, Itimad, Ed. Algorfa), dans des journaux et des revues culturelles virtuelles (El Librepensador, Almiar, Aldaba, Letras, Ittakus). Son œuvre poétique et narrative a reçu plusieurs prix littéraires. Elle a été animatrice de radio chez Amicam Radio Campollos, « La Frima » de la Chaîne Ser et aux ateliers radiophoniques de « La vie est belle » de RTV Marbella. Elle fait partie du Centre Andalou des Lettres (Ronda Andaluza del libro, littérature jeunesse et adultes) et de REMES. Elle est sociétaire d’Ace-Andalucia et de l’Association Internationale Humanisme Solidaire, ses textes ont été inclus dans plusieurs anthologies. Son poème « Je suis née libre », de l’exposition « Voix de femme » a été publié dans le calendrier Amnistie Internationale 2015.

Ses ouvrages :

Mon monde sans frontières  (Octaedro Andalucía-Ed. Mágina, 2009), le récit Une femme, une histoire (Ed. Alfar, 2010) et le roman Jusqu’à ce que les morts accèdent au ciel (Ed. Adhara, 2013). 

Ses derniers recueils de poésie :

Bajo un cielo añil, (Éditions del Genal, 2016), El ultimo baile, (traduction d’un recueil de prose poétique de Monique-Marie Ihry, Cap de l’Étang Éditions, 2019), Pájaros de nieve  (traduit en français par Monique-Marie Ihry, Cap de l’Étang Éditions, 2019).


Ana Herrera publie actuellement dans les revues Letras de Parnaso, Sur, Revista de literatura, Abaadjamaliya.com, Estrechando las dos orillas, Revista Dos Orillas et Revista Literaria Ánfora nova. Elle est traductrice de poésie en langue française et critique littéraire.