Monique-Marie IHRY

I. BIOGRAPHIE de Monique-Marie IHRY

Auteure, artiste peintre et illustratrice

Monique-Marie Ihry est née à Nancy. Après avoir fait des études de Droit et de Lettres, elle a exercé les fonctions d’enseignante et de rédactrice. Elle est également peintre et illustratrice. Auteure de romans et de poésie, elle a été primée maintes fois pour sa poésie néoclassique, sa poésie libre et sa prose poétique. Elle fait par ailleurs partie de la SCAM[1].

Depuis 2011, elle a publié 10 recueils de poésie et 3 romans. Deux autres recueils de poésie sont en cours de publication.

Commet définir sa poésie en quelques mots ?

Philippe Lemoine, Président fondateur des Mille-Poètes en Méditerranée, dans la préface du recueil de poésie Délices écrit :

« Harmonie des rythmes qui coulent de source et des tonalités qui enrichissent et dépoussièrent le sens premier des mots. Suave, euphonique, l’écriture de Monique-Marie Ihry est musicale ; il s’en dégage une sensation aérienne. Les mots glissent de page en page et nous emportent dans son rêve…

L’intériorité se révèle, sous le poète apparaît le peintre ; d’un érotisme raffiné, pleines de délicatesse, dans le clair-obscur de l’imaginaire, les images se dessinent, subjectives.

La poésie trouve son sens lorsque, faite d’ombres et lumières, elle demeure accessible, lorsque sensible, comme celle de Monique-Marie Ihry, porteuse d’émotions, elle se révèle limpide. »

                                                                                                                                       Philippe Lemoine

Le Pr Mohamed Salah Ben Amor[2] écrira au sujet de son recueil de poésie intitulé La main de l’ange :

« Monique-Marie Ihry, en puisant sa poésie directement dans son expérience réellement vécue dans l’arène de la vie, a fait revenir la littérature selon l’expression de Tzvetan Todorov « au cœur de l’humanité », et la poésie tout particulièrement à son essence première qui est d’après Paul Valéry « l’expression artistique d’une expérience vécue » alors que la poésie a été réduite ou presque ces dernières années à des jeux linguistiques artificiels et insipides. »

                                                                                                                      Mohamed Salah Ben Amor

II. BIBLIOGRAPHIE

 Recueils de poésie

  • Un monde sans sépulture, Collection Plume d’ivoire n° 3 Cap de l’Étang Éditions (à paraître en novembre 2017)
  • Telle la feuille au vent d’hiver, Collection Plume d’ivoire n° 2, Cap de l’Étang Éditions, 2017
  • La main de l’ange, Collection Plume d’ivoire n° 1, Cap de l’Étang Éditions, 2017
  • Insurgée poétique, Éditions Edilivre, 2015
  • Au chant du cygne, Éditions Edilivre, 2015
  • Au chant de l’automne, Éditions Mille-Poètes en Méditerranée, 2015
  • Cueillir les roses de l’oubli, Éditions Mille-Poètes en Méditerranée, 2014
  • Délices, Éditions Mille-Poètes en Méditerranée, 2013
  • Le cœur d’Ana, Éditions Mille-Poètes en Méditerranée, 2013
  • Rendez-vous manqués, IchraQ Éditions, Tunis, 2011

Romans

  • Les vieux maudits ou La dictature du Hérisson, Éditions Edilivre, 2014
  • Bellucio, Les Éditions du Net, 2014
  • Mythomania sur le Net, Éditions Edilivre, 2013

Illustration

  • Il était une fois un château, Anthologie poétique, Cap de l’Étang Éditions, 2017
  • D’ambre et de sépia, poèmes de Philippe Lemoine, illustrations de Monique-Marie IHRY, Éditions Mile-Poètes, 2017
  • Erotica, Anthologie érotique féminine, Love Bowman et Monique-Marie Ihry, Éditions ATLANDE, 2016
  • Cerise au pays des croquettes, Littérature jeunesse, Texte et illustrations de Monique-Marie Ihry, SALGUES Éditions, 2016

Erotica, Anthologie de poésies érotiques féminines présentée par l’illustratrice au Salon du Livre de Paris en mars 2017

Ouvrage paru sur l’auteure

 

Figures poétiques du monde, Tome I, La poète Monique-Marie IHRY, Mohamed Salah Ben Amor, Tunis, 2014

 

* * * * * * *

[1] Société Civile des Auteurs Multimédia

[2] Critique littéraire tunisien ayant reçu le  Prix national des Lettres et des Arts dans le domaine de la critique culturelle (2010)