Langueur, poésie d’Alfonsina STORNI traduite en français par Monique-Marie IHRY

Langueur (1920)

LA CARESSE PERDUE

[…]

Voyageur, si l’on dépose un baiser sur tes yeux cette nuit,

Si un doux murmure fait frémir les branches,

Si une petite main qui serre les doigts

Te prend et te laisse, te caresse et s’en va.

Si tu ne vois pas cette main, ni cette bouche qui embrasse,

Si c’est le vent qui tisse l’illusion d’embrasser,

Oh, voyageur, toi qui as du ciel le regard,

Mêlée au vent, me reconnaîtras-tu ?

Alfonsina STORNI (1892-1938) est une auteure argentine. Son recueil de poésie Langueur (1920) a reçu en 1920 le Premier Prix de Poésie de la ville de Buenos Aires ainsi que le Second Prix National de Littérature. Dans cet ouvrage dédié à ceux, qui comme elle« n’ont jamais réalisé un seul de leurs rêves », elle inaugure un changement dans son écriture. Le ton est moins subjectif, l’approche humaniste. Le style fluide, d’une apparente simplicité, nous emporte sur les flots d’une intense émotion.

Ce recueil Languidez  traduit par la poète et sociétaire de la Société des Poètes Français Monique-Marie IHRY nous donne l’occasion de faire connaître au public francophone cette poète argentine au talent magistral.

Renseignements sur l’ouvrage :

© Cap de l’Étang Éditions™, 13 Rue du Château, Capestang (34310)

Gencod : 3019008245105

SALGUES Bruno, SIRET : 753 039 981 00026

Numéro éditeur : 978-2-37613

ISBN : 978-2-37613-041-3

EAN : 9 782 376 130 413

THEMA : DCC

CLIC : 3633, Poésie

          3638, Poésie contemporaine

Réalisation de la couverture : Monique-Marie Ihry

Nombre de pages : 208

Poids : 280 g